L’interview de Claire

En début de saison, Claire a répondu à une interview en tant que coach de l’équipe. Aujourd’hui, elle y répond en tant que danseuse. Bonne lecture!

Tu faisais de la danse classique et du Modern Jazz avant de rejoindre l’équipe des Pom Pom Girls des Alpes. Qu’est-ce qui t’a fait changer de sport ?

Je faisais de la danse classique et beaucoup de Modern Jazz, j’ai changé car je voulais faire plus de spectacle, ce spectacle que l’on attend tout le long de l’année. J’en voulais plus, je voulais danser sur des musiques plus actuelles et plus entraînantes, faire quelque chose de différent, créer et développer ce que l’on ne trouve pas de partout, être fun, jeune et voir du sport, participer à des évènements sportifs, les regarder et y danser. Pour une passionnée de sport et d’adrénaline: j’ai réussi! 😉

Donc pour toi, être une pom pom girl, ce n’était pas un rêve de petite fille ?

Non, car j’ai connu le monde des pom pom à 19 ans en me plongeant moi même dedans pour essayer. L’inconnu et la nouveauté m’ont plu. Aujourd’hui j’en suis accro. Je maîtrise le monde des pom pom! 😀

De nombreux entraînements sont nécessaires avant de pouvoir participer à un événement. Comment as-tu vécu ta première « montée sur scène » ?

Ma première montée sur scène s’est fait très tard car j’ai dû me former plusieurs mois avant de pouvoir y être. J’ai pris mon temps pour produire quelque chose de parfait, sans faute ni hésitation, et c’était vraiment important pour moi. La montée sur scène était comme le résultat d’une transformation, je ne contrôlais plus mon corps, il s’exprimait seul, il avait tout retenu et moi j’avais la tête dans les étoiles ne sachant plus ou regarder. Tout s’est fait machinalement et jamais une soirée ne s’était passée aussi vite de ma vie.

Comment se déroule ton quotidien en tant que pom pom girl ?

Je suis très fière d’être une Pom Pom Girl des Alpes. J’aime cette image féminine et sportive, car je suis une sportive au départ et mon choix s’est tourné vers les pom pom. J’aimerais vivre une vie entière en tant que pom pom, c’est-à-dire la jeunesse, faire attention à soi, avoir des petites manières très féminines, se sentir jolie et regardée. C’est un tout qui fait que je me sens comme si j’étais une autre personne, un personnage qui joue son rôle à fond, qui y croit et qui revient à la réalité après.
Comme une enfant qui se prend pour une princesse quand elle enfile sa robe, une âme d’enfant, qui devient Pom Pom Girls des Alpes quand j’enfile mon collant, ma tenue et que je prends mes pompons.

Quel est ton moment le plus marquant en tant que pom pom ?

Un soir, au Stade des Alpes, pour un match de Rugby, la nuit était tombée et nous allions commencer une chorégraphie dans laquelle la position de départ était au sol, allongée sur le dos. Là, j’ai eu une prise de conscience incroyable lorsque je regardais les étoiles, allongée sur le dos sur l’immense pelouse du stade éclairée, et avec ce brouah autour de nous qui m’avait fait réaliser qu’il y avait des milliers de personnes autour de nous qui devaient nous regarder alors que moi j’étais sur une autre planète pendant quelques secondes à regarder le ciel avant que la musique ne commence. Un moment magique, inoubliable.

1 578 vues.
3 évaluations, moyenne: 5,00 sur 5.
Loading...
Cet article a été publié dans Équipe et marqué avec , . Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire